Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

Côtes du Rhône Sud

  • Image Côtes du Rhône Sud no.0

Côtes du Rhône septentrionales

Entre Vienne et Avignon, sur une distance d’environ 200 km, le vignoble rhodanien égrène ses nombreuses appellations le long du fleuve éponyme. Concernant la partie septentrionale, on se trouve ici dans l’un des berceaux de la viticulture. Ces vignobles, situés entre Vienne et Cornas constituaient sans doute, dès la fin du Ier siècle avant notre ère, la source du fameux vinum picatum dont les Romains étaient particulièrement friands.

Côte-Rôtie

Situé sur la rive droite du Rhône, à un jet de pierre de Vienne, c’est l’un des fleurons de la région. Ses coteaux abrupts constituent l’une des aires d’élection de la syrah, ou serine. Du point de vue pédologique, la partie nord prend appui sur des micaschistes et donne des vins profonds, épicés, corsés, qui réclament du temps pour se faire. La partie sud prend appui sur des leucogneiss et migmatites qui donnent des vins plus immédiats et parfumés, dans lesquels le viognier est souvent assemblé à la syrah, renforçant le potentiel aromatique des vins.

Condrieu

Jumelle en blanc de Côte-Rôtie, l’appellation a bien failli disparaître ! Le phylloxera, la guerre de 14, la crise des années 30 et l’industrialisation de la vallée ont presque conduit à son abandon. Dans les années 50, il ne reste plus qu’une dizaine d’hectares cultivés sur Condrieu, Vérin et Saint-Michel. Maintenu tout de même par quelques vignerons passionnés parmi lesquels Georges Vernay, le vignoble renaît dans les années 80. Sur des sols de granite et de gneiss, l’exubérant viognier se pare d’une subtilité et fraîcheur que l’on ne lui connaît qu’ici, avec en sus un potentiel de garde bien supérieur à ce que l’on a longtemps prétendu.

Saint-Joseph

De Chavanay au nord à Guilherand au sud, le vignoble de l’appellation s’étend sur une cinquantaine de kilomètres sur la rive droite du Rhône. Il couvre 23 communes dans l’Ardèche et 3 dans la Loire. Il est planté sur des coteaux abrupts, façonnés en terrasses depuis l’Antiquité. Autrefois appelé « Vin de Mauves », ce sont les Jésuites qui, au XVIIe siècle, lui donnèrent son nom actuel. L’appellation est connue pour ses syrahs parfumées et plus ou moins structurées selon les sols et ses blancs de roussanne et/ou marsanne riches et texturés.

Hermitage

C’est l’une des appellations les plus prestigieuses de France. La surface totale de l’appellation (130 ha) a été délimitée en 1937 par jugement et n’est pas extensible. Du point de vue pédologique, le vignoble témoigne d’une diversité exceptionnelle de sols. Originellement, la colline de Tain est un bloc de granite porphyroïde détaché du Massif central. On peut la diviser en 3 parties : la formation originelle de granite de Tournon sur le côté ouest, qui comprend le quartier des Bessards et de la Chapelle ; des sols de lœss que l’on trouve davantage sur les hauts de la colline ; et enfin diverses formations issues des terrasses fluviales du Rhône. Dans tous les cas un Hermitage rouge est un vin de grande et longue garde, plus en épices et en structure s’il provient d’une matrice granitique, ou davantage en fruit et suavité s’il provient des autres types de sol. En blanc, si la vinification et l’élevage n’ont pas usé la matière première, on peut apprécier dans le temps des vins opulents mais fins, gastronomiques !

Crozes-Hermitage

À quelques encablures de la colline de l’Hermitage se déploie le plus vaste vignoble des appellations septentrionales, sur 11 communes de la Drôme. Cru-challenger, il se décline à partir des mêmes cépages que le Saint-Joseph. Le secteur du nord touche l’Hermitage et prend appui sur une roche granitique, il signe des vins plutôt structurés et épicés, à garder. Le reste de l’appellation donne des vins plus immédiats et gourmands, mais pas forcément moins profonds. En blanc, les vins sont riches, tendres et spontanés, on peut les boire jeunes.

Cornas

Situé au « sud du nord », ce cru de caractère est l’un des plus fascinants qui soit. Le vignoble est implanté sur le versant occidental du Massif Central, sur la commune du même nom. Les coteaux abrupts, orientés est et sud-est, forment des amphithéâtres naturels qui protègent en majorité la vigne du mistral. La syrah, unique cépage de l’appellation, exprime ici toute son originalité sauvage, mais sans se départir de finesse quand on laisse le granite s’exprimer.

Côtes du Rhône méridionales

Puissants, gourmands, solaires, les vins rouges de la région offrent une palette diversifiée. Plus de 20 cépages rouges et blancs y cohabitent. Avec le Roussillon, le grenache y a trouvé son aire d’expression la plus favorable. Il y donne des vins amples, généreux, richement texturés mais qui, lorsqu’ils sont bien nés, réussissent à conserver fraîcheur. Ils vieillissent idéalement.

Châteauneuf-du-Pape

La formation géologique du vignoble castelpapal est le résultat de différents bouleversements remontant à l’ère secondaire et tertiaire. Ainsi trouve-t-on ici des terroirs correspondant à des formations géologiques distinctes. On peut en distinguer au moins cinq :

  • Les galets roulés sur argiles rouges, tels qu’on les trouve sur le célèbre plateau de la Crau ;
  • Les zones sableuses qui se trouvent en général sur les cassures de plateaux. Ce sont des terroirs atypiques, à l’instar du Rayas, mais où le grenache acquiert une sacrée finesse ;
  • Des galets roulés sur sous-sol d’argiles bleues, totalement imperméables ;
  • Une zone gravelo-limoneuse située vers la partie Sorgues, au sud de l’appellation ;
  • Des affleurements calcaires que l’on trouve à plusieurs endroits de l’appellation.

Qu’il soit issu d’un seul type de terroir ou d’un assemblage, un grand Châteauneuf est un vin qui allie puissance et élégance, doté d’un grand potentiel de garde et qui transforme au fil des ans sa richesse et son opulence de jeunesse en un vin remarquablement fin et complexe.

Autour des dentelles de Montmirail

À quelques encablures du Ventoux, pour ne pas dire sur ses contreforts, quelques excellents crus communaux (Gigondas, Vacqueyras, Rasteau, Cairanne, Vinsobres, Beaumes-de-Venise) côtoient des Côtes-du-Rhône portant le nom de leurs villages et qui se distinguent par leur diversité et pour les meilleurs d’entre eux un caractère bien trempé et un potentiel de garde intéressant, notamment Séguret, Sablet. Nous avouons un faible pour les plus grands terroirs d’altitude de la région, marqués par le sceau de la fraîcheur et souvent aussi du calcaire, tels Gigondas, Beaumes-de-Venise et même certains secteurs en appellations Côtes-du-Ventoux.

liste

58 articles

Gigondas, Clos Léopold - 2019

Gigondas, Clos Léopold - 2019

Gigondas

Vin rouge
Vin bio
Prix public
 
34,00 CHF
 
IGP Princ. d'Orange, Viognier, Dom. de la Janasse - 2022

IGP Princ. d'Orange, Viognier, Dom. de la Janasse - 2022

IGP Principauté d'Orange

Vin blanc
Prix public
Prix club
17,50 CHF
15,75 CHF
 
dès 1 bt.
Sablet, Domaine de la Roubine - 2021

Sablet, Domaine de la Roubine - 2021

Sablet

Vin rouge
Vin bio
Prix public
Prix club
14,90 CHF
13,40 CHF
 
dès 1 bt.
Côtes du Rhône, Font de Joubert - 2022

Côtes du Rhône, Font de Joubert - 2022

Côtes du Rhône

Vin rouge
Prix public
Prix club
11,50 CHF
10,35 CHF
 
dès 1 bt.