Kostenlose Lieferung ab einem Einkauf von Fr. 300 oder 18 Flaschen, sonst Fr. 15

chemin du vignoble en valais

Les trois voiesempruntent un vignoble homogène et continu qui se trouve entre le Coude duRhône près de Martigny et Leuk-Susten, après la zone protégée de Finges audépart de la route de Loèche-les-Bains. Il se situe, à l'adret, avec uneexposition sud - sud-est, sur la rive droite du Rhône, à une altitude allant de500 à 900 mètres. Il bénéficie d'un ensoleillement de plus de 2'000 heures parannée.

Randonnées toute l'année

Cette partie duValais bénéficie d'un climat exceptionnel, méditerranéen, ce qui permetd'envisager des randonnées au soleil, pratiquement à pieds secs, pendant toutel'année, en particulier pendant les périodes de novembre à février où dans leszones moins favorisées, à l'ombre, il y a de la neige et du verglas.

C'est un atoutexceptionnel, non seulement pour les indigènes et les stations de plaine, maiségalement pour les stations d'hiver d'altitude où les touristes d'aujourd'huine s'adonnent plus exclusivement au ski, mais recherchent d'autres activités,en particuliers la randonnée pédestre où ils ont plus la possibilité defraterniser avec les habitants et de connaître leurs habitudes et leursproduits.

Les chemins pédestres

Willy Fellay estun spécialiste de la réalisation de chemins pédestres. Il est à la foisprésident de Valrando -association valaisanne de la randonnée et del'Association du Chemin du vignoble. Il explique la démarche entreprise:"La voie pédestre idéale doit se situer sur des chemins de terre et lemoins possible sur des chemins en dur, goudron ou béton. Nous avons utilisé, engrande partie, des tronçons du réseau pédestre existant. Toutefois, danscertaines communes, afin d'avoir un tracé continu ou un meilleur tracé, il afallu créer de nouveaux chemins, parfois à travers le vignoble, si possible surdes bords de mur ou en bordure de propriétés."

La piste cyclable

En ce quiconcerne la piste cyclable, Willy Fellay explique: "Pour la voie cyclable,nous avons utilisé presque partout, à part quelques raccords, des tronçonsd'itinéraires qui existaient déjà." Pour aboutir à un itinéraire de 83kilomètres. Le parcours cyclable, qui a bénéficié du soutien du TCS, estintégré dans le circuit de "La Suisse à vélo", ce qui constitue unepublicité au niveau suisse et international.

Aussi pour les tours-opérateurs

La voiecarrossable part, d'un côté, de la jonction autoroutière de Martigny et, del'autre, de la future jonction autoroutière de Loèche. Les indicateurs routiersont été posés ces derniers mois sur tout l'itinéraire. Sur le plan de la ventede produits viticoles, c'est l'itinéraire routier qui suscite le plus d'espoir.Le but de la route est de profiter du passage de milliers de touristes qui sedirigent vers les grandes stations valaisannes, dont Zermatt, qui, jusqu'ici nefaisaient que traverser la plaine du Rhône par l'autoroute. Un passage par laroute du vignoble permettra de faire découvrir le paysage viticole valaisan, defaire savoir aux hôtes du Vieux Pays que le Valais est aussi un pays de vignes.Un arrêt dans l'un ou l'autre caveau permettra également de découvrir laqualité et la grande diversité des crus valaisans. Et, éventuellement, d'enacheter.

 

Historique du projet du Chemin du vignoble

Le projet dechemin du vignoble est le fruit de la collaboration de trois associations:Valrando (Association valaisanne de la randonnée pédestre), l’UDI (Union desIndépendants) et l’IVV (l'Interprofession de la Vigne et du Vin du Valais).

Association du chemin du vignoble

Pour réaliser leprojet de chemin du vignoble et assurer sa pérennité, une Association du Chemindu vignoble a été créée le 3 octobre 2003. Elle regroupe les associationsinitiatrices du projet (UDI, Valrando, IVV), les 24 Communes concernées, ainsique les offices du tourisme et sociétés de développement. En parallèle, unprojet similaire a été lancé dans le Val d'Aoste. Une collaboration, avec le dépôtd'un projet interreg, a été signée.

Le logo

Afin d’avoir unlogo unique, pour le balisage des trois voies, bien entendu avec uneidentification pour chacune, les promoteurs du Chemin du vignoble ont repris lelogo de l’OPAV datant d’une bonne vingtaine d’année et ont lancé un concourspour le rajeunir. Le lauréat a été désigné en janvier 2003 par un jury présidépar l'architecte cantonal, Bernard Attinger, parmi près de quaranteconcurrents. C'est le projet de Bernard Moix qui a été retenu. Il représente unegrappe de raisin stylisé dans laquelle se dessine le drapeau valaisan.

Les aspects financiers du projet

Le projet aobtenu les soutiens financiers nécessaires à sa construction. La Loterieromande a versé 250'000 francs. L'État du Valais a versé 300'000 francs pour laréalisation du projet qui s'ajoutent aux 23'500 francs qui avaient déjà étéversés pour l'étude. Le TCS a accepté de payer les panneaux du parcourscyclable (ce qui représente une valeur d'environ 50'000 francs). Lesassociations fondatrices (IVV, Valrando et UDI) ont apporté une importantecontribution administrative et technique au projet qui a déjà obtenu deux prix,celui de la Fondation du Développement durable (7'000 francs) et celui d'AquaNostra (5'000 francs).

L'Association duChemin du vignoble encaisse également des cotisations annuelles auprès de sesmembres. Les sommes ainsi perçues (environ 14'000 francs par an) permettrontd'assurer la promotion à long terme des chemins ainsi que de leur maintien enétat.

 

Quelle: iDealwine