Kostenlose Lieferung ab einem Einkauf von Fr. 300 oder 18 Flaschen, sonst Fr. 15

sainte madeleine

Au début des contreforts du Morvan se dresse sur la colline éclairée, la célèbre basilique Sainte-Madeleine-de-Vézelay. Dans ce deuxième lieu de pèlerinage de France, la fête bat son plein en le 22 juillet au sein du petit village chargé d’une histoire à la foi(s) religieuse, politique et culturelle. Madeleine, la pécheresse repentie quitta en barque la Terre Sainte après avoir constaté la résurrection du Christ. Elle débarqua à Marseille pour se retirer nue dans une grotte du désert de la Sainte Baume. Ses reliques furent ensuite transférées de la Sainte Baume à la basilique de Saint- Maximin en Provence, puis à Saint -Père- sous- Vézelay pour enfin reposer en 878 dans la basilique éponyme, fondée par les bénédictins. La colline de Vézelay inspire le pèlerin, l’écrivain et le vigneron. Ici cohabitent dans une confrontation historique nombre de célébrités. Comment ce lieu de forte dévotion pour Sainte Madeleine est-il aujourd’hui le carrefour emblématique des chercheurs d’inspiration, d’initiation, de dégustation, de méditation, de réclusion voire de création? Sans doute la géographie des lieux qui offre à la fois : la retraite spirituelle aux croyants, les parcours pédestres aux pèlerins, le repos calme aux écrivains, et la terre généreuse aux vignerons. Vézelay représente ainsi quatre domaines d‘attractivité :
 
La Basilique Sainte-Madeleine.
C’est du narthex en direction de la nef, que se découvre la plénitude architecturale conciliant le roman de l’entrée et le gothique du chœur. On aura remarqué quelques rares allusions au vin et à la vigne dans les nombreuses sculptures du tympan (taille de la vigne, la vendange et un homme qui tient la coupe de vin) et des chapiteaux du narthex (deux hommes mangeant du raisin N°2  et grappe de Canaan N°14).
La basilique de Sainte Madeleine a connu les rendez-vous célèbres: Saint Bernard prêchant la croisade, Thomas Becket priant avant son martyre, Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion pour rassembler leurs troupes en partance pour Jérusalem, le Roi Saint Louis et bien d’autres.
Une étape, vers Saint-Jacques-de-Compostelle
Vézelay c’est aussi l’un des quatre principaux points de départ des sentiers de marche vers Saint- Jacques de Compostelle. Ce chemin appelé via Lemovicensis emprunte tout particulièrement les chemins des plus anciennes régions viticoles (Bourbonnais, Sancerre, Berry, Bergerac, Montbazillac, Duras et Marmande, en passant par Orthez et Saint Palais et Irouléguy) pour ensuite franchir les Pyrénées.

Un village d’écrivains
Le village de Vézelay c’est aussi le repos des guerriers écrivains. Nombreux sont ceux qui ont choisi la montagne éternelle pour reposer en paix. Sur cette colline inspirée, le cimetière accueille au pied de la basilique: Max Pol Fouchet, Georges Bataille, Maurice Clavel et le plus célèbre du lieu: Jules Roy. Ne trouve-t-on pas aussi la plus petite maison d’édition appelée «Or des étoiles», installée depuis 1995 et animée par Laurent Hecquet. Vézelay c’est la pensée littéraire, c’est le monde imaginaire du livre rare ou élevé, issu directement des anciens ouvrages mystiques et religieux. Madeleine la Sainte, veille et inspire le souvenir.

Une appellation viticole
Enfin sur les pentes qui encerclent le lieu saint, des vignes ont ressuscité à partir de 1975. Melon, Chardonnay et Pinot noir donnent à ce lieu magique un label AOC d’un bourgogne Vézelay aux notes acidulées et fleuries. C’est à Asquin, commune voisine que l’élite vigneronne s’exprime le mieux, sans omettre celle des trois coteaux voisins que sont Saint-Père, Tharoiseau et Vézelay. Au sein de celle ci, se distingue un jeune couple viticulteur reconverti du livre au vin. Isabelle et Patrick Georgelin, anciens libraires parisiens, qui gèrent aujourd’hui le domaine des Faverelles. Les bouteilles bourguignonnes à la forme ventrue comme la gourde du pèlerin, portent une étiquette illustrée de la rose trémière, symbole du pèlerinage de Saint Jacques.
La messe est dite, le chemin est parcouru, le livre est refermé et le vin est consommé. Madeleine laisse entrevoir l’image de la facilité comme de la sérénité et nous montre la direction de Saint Jacques. Dans ce lieu enchanteur et enchanté, il faut retenir que vin et écriture exigent spiritualité et recueillement.