Kostenlose Lieferung ab einem Einkauf von Fr. 300 oder 18 Flaschen, sonst Fr. 15

revendre ses vins

Réflexions du vendeur:
Pour découvrir le bon acheteur de ses bouteilles, le vendeur doit trouver la réponse à 2 questions – Quelle est la valeur de mon vin? – Quelqu'un peut-il y être intéressé? Il est inutile de faire les frais de cette démarche pour un petit lot d'un vin quelconque ou d'un millésime de peu de qualité. Si vos vins en valent la peine, il reste à trouver la meilleure méthode pour parvenir à les vendre. Parmi les différents moyens à votre disposition que nous voulons étudier et qui ne sont pas forcément concurrents, mais complémentaires, analysons ce qu'une même vente peut donner auprès de ces différents canaux:

1. Bien connaître un restaurateur chez qui vous êtes client permet de négocier éventuellement une vente sans frais supplémentaire de transport et de commission à un intermédiaire.

2. Petites annonces: Pour ce type d'offre, tout dépend du montant. Il faut tout d'abord bien choisir la publication dans laquelle l'annonce va passer, ce qui déterminer son impact auprès des acheteurs potentiels. Le choix d'un support spécifique, magazine spécialisé en vins, cuisine, gastronomie, touchera plus facilement le public cible. Que si votre annonce est perdue parmi les petites annonces d'un grand quotidien. Avant toute chose, il faut surveiller le rapport entre le coût de l'annonce et la valeur espérée de la vente. La petite annonce ne permet pas non plus l'accompagnement d'une photo déterminant par exemple le niveau des bouteilles, l'état des étiquettes, etc.

3. Ventes aux enchères: Comme il existe plusieurs types de ventes aux enchères, là aussi, il faut donner la préférence à des ventes aux enchères spécialisées dans le vin et les alcools, Ces sociétés de ventes spécialisées possèdent un large carnet d'adresses d'amateurs, de restaurateurs et de collectionneurs habitués à acheter par ce canal et qui reçoivent le catalogue avant la vente. La maison de ventes aux enchères réalise une première estimation provisoire gratuite de vos bouteilles à négocier et si vous vous trouvez en accord avec le prix estimé, les bouteilles peuvent être livrées. L'estimation provisoire sera confirmée, à la hausse ou à la baisse, selon l'état réel des bouteilles.Les bouteilles passent ensuite par la vente, puis, si elles ont trouvé preneur à la limite inférieure, ou au-delà, selon l'offre des acheteurs intéressés, vous serez payé après une déduction de 15 à 18 % de frais d'adjudication et d'éventuels frais de transport. Dans ces frais, sont comprises l'estimation de l'expert, la publication du lot dans le catalogue. Les ventes aux enchères sont avant tout intéressantes pour la vente d'un grand nombre de bouteilles de vins de haut de gamme, toujours recherchés, voire d'une cave entière. Plus le montant de la valeur des lots mis en vente est important, moins les frais seront élevés, ceux-ci étant facturés selon une échelle dégressive en pour cent de la valeur totale mise en vente.

4. Sites de vente par l'Internet: par exemple http://www.ebay.fr ou www.2foismoinscher.com permettent de bien négocier ses vins à des tarifs relativement moins onéreux pour le vendeur. On peut y ajouter des photos et uns description détaillée des vins proposés, en fixant la durée de mise en vente. L'interface de ces sites est relativement facile à maîtriser. Cependant, s'il s'agit d'un grand nombre de lots, le système s'avère assez fastidieux pour les saisir en intégralité. Ne pas négliger les modes de transport et le coût de ceux-ci. Relevons également que la qualité des vins proposés ne dépend pas d'une expertise aussi sérieuse que celle, décrite sous ventes aux enchères spécialisées et que l'acheteur ne peut pas voir les vins ou obtenir uns description neutre avant la vente. Il faut admettre que le vendeur est mieux couvert que l'acheteur. Il peut arriver d'acquérir de belles bouteilles stockées dans des conditions épouvantables, alors que le vendeur dans son annonce se présentait comme un passionné.

5. Enchères spécialisées en ligne: c'est la qualité d'un site comme iDealwine http://www.idealwine.com/fr/home/index_home.jsp qui est un modèle du genre qui agit avec l'intervention d'un commissaire-priseur. L'estimation de chaque vin est facile à obtenir au moyen de la banque de données basée sur tout l'historique des ventes effectuées. Puis, vos vins seront référencés par le commissaire-priseur. Vos lots sont ensuite mis en vente pendant une semaine sur le site. Vous aurez la possibilité de visualiser l'évolution des cours, avec l'assurance pour l'acheteur d'une transaction dans de bonnes conditions. Il faut compter avec des frais aux environs de 15,5 %. L'avantage de ce type de ventes aux enchères par l'Internet réside dans le grand nombre d'acheteurs potentiels touchés qui proviennent de l'Europe entière.

6. Recourir à un expert: Les experts en vieux millésimes, comme Peter Thustrup Vins Rares http://www.vins-rares.fr à Paris, ou Laurent Vialette, Les Caves d'Ausone, 14 Rue Ausone 33000 Bordeaux, tél. 05.56.48.53.08 qui recherchent des grands lots de vins ou des caves entières. Ils se déplacent dans toute l'Europe pour examiner comment les vins sont stockés. Une cave composée de vins d'une seule région est plus facile à négocier que des caves contenant une multitude de provenances.

7. Achats à prix fermes: Cette dernière solution garantit un prix sans aucun doute moins élevé, mais il est net de toutes taxes ou déductions, tandis que la vente aux enchères ne garantit pas le prix final.

Comme il est assez difficile de faire l'estimation du prix d'un vin à partir de son prix d'acquisition, il est indispensable de se renseigner à l'aide des différentes cotes à disposition. Une des plus fiables est http://idealwine.com ou http://www.amadeawineprice.com, les prix étant ajustés au fil des ventes aux enchères. Vous constaterez cependant d'assez importantes estimations d'un site à l'autre.