Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

Cavesa le CAVE, le club des amateurs de vins exquis
Francis Boulard
  • Image Francis Boulard no.0
  • Image Francis Boulard no.1

En 2009, les enfants de Raymond Boulard décident de poursuivre séparément leurs chemins professionnels. Francis Boulard, sa femme Jeanne et sa fille Delphine fondent alors le domaine qui porte leurs noms. Aux origines de cette création, une ligne directrice : depuis de nombreuses années déjà, Francis Boulard avait donné une impulsion bio à sa production, avec certaines vignes converties et certifiées. Amateurs de bon sens paysan, Francis et Delphine ont de qui tenir, comme l'on dit, car ils appartiennent à une famille de viticulteurs-vignerons depuis six générations au moins. Le membre le plus ancien dont on ait retrouvé la trace à ce jour est en effet né pendant la Révolution Française, en 1792.

Le vignoble du domaine est situé en grande partie à Cormicy, au nord-ouest de Reims, dans le Massif de Saint-Thierry surnommé « la Petite Montagne de Reims », sur des terroirs siliceux calcaires. Les vignes sont aussi présentes à Paradis (Hameau de Belval, dans la Vallée de la Marne), à Cuchery, à Cauroy-lès-Hermonville et à Mailly-Champagne, village classé Grand Cru de la Montagne de Reims. L'exposition des vignes est principalement est/nord-est, voire sud en Vallée de la Marne.

L'orientation vers la culture biologique remonte ici à plusieurs années : dans le but de signer des vins dotés de caractère et les plus naturels qui soient, une bonne partie des vignes de Cormicy ont été travaillées dès 2001 sans désherbant ni produit de synthèse, contrôlées en conversion depuis 2004 par Ecocert. Elles sont cultivées depuis en biodynamie et aussi certifiées. Bien entendu, la biodynamie (tout comme la culture "bio") vise à éviter les impacts négatifs des substances chimiques sur l'environnement et la santé. Le calendrier lunaire permet également de connaitre le meilleur moment pour intervenir dans les vignes. La taille est courte pour contrôler les rendements et avoir ainsi des raisins gorgés d’arômes et de saveurs. Au-delà de tout ceci, la majorité des parcelles, les deux-tiers environ, est plantée de sélections massales réalisées au domaine. Les vignes sont labourées 4 à 6 fois dans l'année : à l'automne après vendanges, au printemps et jusqu'en juillet. Ces labours légers permettent une bonne maîtrise de l'enherbement naturel, ce dernier favorisant la vie des sols et évitant l'érosion. Biodynamie oblige, pour lutter contre les maladies, la vigne est également protégée - en complément du soufre et de la bouillie bordelaise - par des applications de prêle, d'osier, de saule, d'orties, de valériane et de silice.

A contrario de la tradition locale, le moment de la vendange est choisi ici afin d'avoir le degré naturel le plus élevé possible, sans se soucier de l'acidité, tout en restant bien entendu dans un bon état sanitaire. Les raisins sont pressés très rapidement après la vendange. Ce processus est effectué avec un pressoir à membrane de 2'000 kg qui permet un écrasement fin et délicat, un fractionnement précis des moûts. Francis Boulard est à ce titre un adepte des vinifications parcellaires et comparatives. Le but est d'obtenir une plus grande complexité des vins. C'est donc dès le pressurage que les raisins sont différenciés pour être pressés selon les parcelles, les terroirs et les cépages. Les moûts ne sont sulfités que très faiblement, afin de préserver le fruit et de permettre aux fermentations de vite démarrer.

La vinification est, autant que possible, non-interventionniste, ce qui nécessite une surveillance attentive et très régulière. La fermentation alcoolique démarre spontanément : ce sont les levures indigènes qui agissent. Les fermentations alcooliques et malolactiques se déroulent en foudres de 20 hectolitres, en demi-muids de 5 et 6 hectolitres ou en fûts de chêne de 300 litres. Ce sont des pièces anciennes, d’une moyenne d’âge de 12 ans, qui procurent une oxygénation pondérée, afin d'obtenir des vins souples et ronds, tout en conservant une belle charpente. En offrant de nombreuses possibilités de combinaisons, ces contenants différenciés permettent de travailler par cépage et parcelle. Les vins sont entonnés sur lies fines, avec un bâtonnage tous les 10 à 12 jours afin d'accroitre la complexité en profitant de toute la richesse de la matière. Cette remise en suspension des matières qui se déposent en fond des fûts est faite en « jours fruit » et en « jours fleur » du calendrier lunaire. La fréquence du bâtonnage dépend des caractères du millésime. La mise en bouteilles et le dégorgement sont effectués au domaine. Depuis plusieurs années, ce dernier propose certaines cuvées en version très légèrement dosée et en version sans dosage. La mention « Brut Nature » signifie qu'aucune adjonction de dosage n'a été effectuée. Ce choix esthétique permet de mieux mettre en valeur le terroir des vins de Champagne. Les possibilités d'accords à table avec les mets n'en sont alors que plus élargies.

Les vins du domaine Francis Boulard :