Free delivery from Fr. 300 of purchase or 18 bottles, otherwise Fr. 15

Vendanges mécaniques

La machine à vendanger présente des avantages substantiels sur les vendanges manuelles:

la main-d'oeuvre est coûteuse; il faut l'employer quand elle est disponible; il faut la nourrir pendant qu'elle est employée et même lorsqu'elle ne travaille pas, les jours de pluie;

l'emploi de la main-d'oeuvre est source de tracasseries administratives;

la machine se plie plus souplement aux exigences de son employeur, et elle travaille très rapidement, à n'importe qu'elle heure.

Ses détracteurs lui adressent deux reproches:

elle fonctionne en secouant le cep pour faire tomber le raisin sur un tapis roulant; ces secousses imprimées au cep écourtent sa durée de vie;

elle ramasse indistinctement les raisins pourris comme ceux qui sont sains.

elle ne parvient pas à tout récolter dans certains angles morts.

Même les partisans de la machine reconnaissent que certains types de vin ne permettent pas la vendange mécanique:

vins exigeant les rafles (exemple: le beaujolais);

vins exigeant la sélection des raisins (en particulier, les vendanges tardives);

vins qui exigent des raisins intacts: certains cépages fragiles comme le pinot noir, le gamay, le grenache, supportent mal la brutalité de la machine; à cet égard, les raisins des cépages rouges de Bordeaux sont beaucoup plus résistants;

dans les régions où les cépages rouges sont vinifiés en blanc, par exemple la Champagne;

diverses circonstances interdisent l'emploi de la machine: un terrain trop accidenté, certaines tailles comme la taille en lyre, etc.

La machine n'est donc pas une panacée universelle, et nous avons déjà vu les contraintes qu'elle engendre pour la conduite de la vigne, avec son corollaire d'un rendement par pied trop important. Cependant, lorsque les conditions de son emploi sont réunies, la plupart des viticulteurs qui peuvent en bénéficier n'hésitent guère.

Voir machine à vendanger.