Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

ampélographe

L'ampélographie des cépages
Nous appellons ampélographie, l'étude dont l'objet est de connaître le feuillage, les grappes, les sarments, le débourrement, la floraison, la véraison, la maturité, la défeuillaison, la production, etc. des différents cépages. Le mot ampélographie vient de deux mots grecs "ampelos" qui signifie vigne et "graphein" qui lui signifie écrire. L'ampélographie est utile afin de connaître les caractéristiques propres à chaque cépage. Les études effectuées vont jusqu'à définir sa vulnérabilité face aux parasites et diverses maladies, la catégorisation de ses organes, etc. Il est très important de connaître les bienfaits de l'ampélographie afin de permettre l'identification des cépages au seins des vignobles.

Comprendre l'ampélographie
L'ampélographie existe depuis 1951 et déjà nous dénombrons plus de 5'000 cépages différents. L'OIV, l'Organisme Internationale de la Vigne et du Vin, a relevé 88 descripteurs sur ces différents organes. Les morphologies et les variétés de la vigne ont une importance capitale sur l'influence du matériel végétal et la production des produits. En plus de ces informations pertinentes, les cépages sont géographié. Cette répartition se nomme cadastre, et permet la production et la commercialisation.

On dit ampélométrique, les mesures quantitatives effectuées sur des feuilles d'herbier séchées adultes et saines. Les détails touchent aussi bien la profondeur des sinus, la forme des dents et l'angle et la longueur des nervures. Il est préférable d'observer la feuille adulte en juillet, les grappes et les baies en septembre et finalement, les sarments en hiver.

Les normes ampélographies
Les descripteurs morphologies d'une ampélographie sont identifiés par code normalisé mis au point par l'OIV. Pour chaque organe, nous donnons des points par catégorie dans un tableau:

Catégories: bourgeonnement, jeune feuille, rameau, grappe, baie, etc.

    * Le caractère
    * La villosité
    * La couleur
    * La forme et la taille
    * La texture, l'aspect, la consistance et la saveur

Ce qu'il faut retenir de l'ampélographie
L'ampélographie est un facteur important quant à l'application des lois et à la protection des licences et brevets. Finalement, pour établir une bonne qualité de cépage, une étude ampélographique de la couleur, l'acidité, le rendement, la richesse en sucre, la précocité, l'arôme et la résistance aux parasites et diverses maladies est de mise.

L'ADN au secours de l'ampélographe
La biologie moléculaire apporte un complément. Si l'ampélographe étudie l'aspect extérieur, le biologiste moléculaire observe ce qui se trouve à l'intérieur de la plante: l'ADN. Celle-ci encode toute l'information génétique de l'organisme à l'aide de ses composants, les acides nucléiques. L'analyse consiste à prélever de l'ADN sur de très jeunes feuilles, d'une longueur de un à deux centimètres.
Chaque variété, ou cépage, possède une carte d'identité moléculaire. C'est une sorte d'empreinte digitale. Un procédé qu'on appelle électrophorèse permet de révéler ce code génétique unique : on sélectionne les fragments d'ADN, en les plongeant dans un gel d'agarose et en les soumettant à un courant électrique qui les fait migrer. Comme avec la terre dans un tamis, la séparation de l'ADN se fait selon un critère de taille. Plus le fragment d'ADN est gros, moins il avance dans le gel; plus il est petit, plus il progresse. Toutefois, on ne voit rien à l'œil nu. Après une coloration, c'est la lumière ultraviolette qui révèle la position des fragments d'ADN dans le gel, où ils sont espacés selon leur longueur, ce qui donne un genre de code à barres.