Free delivery from Fr. 300 of purchase or 18 bottles, otherwise Fr. 15

Vin de liqueur

Produit élaboré par mutage du moût de raisin auquel on ajoute de l'alcool avant ou pendant la fermentation. Cet alcool, d'origine vinique, tue les levures et empêche ou arrête la fermentation. Le vin de liqueur est donc sucré et alcoolisé. Le titre alcoométrique volumique acquis (c'est-à-dire le degré alcoolique) d'un vin de liqueur varie entre 15 et 22°. Son titre alcoométrique volumique total doit être au moins égal à 17,5°. Il peut donc titrer, par exemple 15° d'alcool acquis et 2,5° d'alcool potentiel (soit 42,5 grammes de sucres résiduels par litre). Voir titre alcoométrique volumique acquis, total. Parmi les vins de liqueur, citons les AOC Pineau des Charentes, issu de jus de raisins récoltés sur l'aire d'appellation Cognac, enrichi par de l'eau-de-vie de Cognac, Floc de Gascogne, issu de jus de raisins enrichi par de l'Armagnac (voir Mistelle) et Macvin du Jura. Notons que le Ratafia (en Champagne) et le Carthagène (en Languedoc) sont des vins de liqueur mais n'ont pas droit à l'appellation d'origine contrôlée. La législation de la CEE ne distingue pas les vins doux naturels des vins de liqueur. En France, les vins doux naturels (VDN) sont des vins de liqueur obéissant à des règles de production et d'élaboration particulières, définies par l'INAO. L'alcool est ajouté en cours de fermentation et représente au maximum la moitié du degré acquis. Voir vin doux naturel. Les vins doux naturels sont soumis au régime fiscal des vins, alors que les vins de liqueur sont soumis à celui, beaucoup plus lourd, des alcools. Il en résulte une distorsion entre la législation française et celle de la CEE. Voir vin fortifié.