Free delivery from Fr. 300 of purchase or 18 bottles, otherwise Fr. 15

Gobelet

La conduite de la vigne en gobelet, contrairement au palissage, consiste à relever les sarments de chaque souche sur un échalas. Chaque pied de vigne est isolé du suivant. En Suisse romande, ce type de conduite de la vigne est resté encore très traditionnel (culture en gobelet). 

Le rite du gobelet 

Le gobelet est aussi un récipient pour boire, conique, généralement sans pied ni anse ; son contenu. Il peut être en verre, en étain, etc. Le gobelet ne permet pas d'apprécier la finesse des vins actuels. Il faut le réserver à l'eau et autres jus de fruits. Le gobelet était très répandu autrefois en Suisse romande pour la dégustation du vin à la cave chez le vigneron. Un seul gobelet dans lequel on buvait à tour de rôle pour accélérer le mouvement, d'où la boutade à celui qui prenait son temps : ”Loue le Seigneur, mais pas le verre” ! 

À l'époque, pour faire plus chic lors d'une invitation, ce gobelet était souvent en étain. Son buvant épais, d'un contact froid aux lèvres n'était pas plaisant. Et surtout, on ne savait jamais à quoi en était sa contenance d'un dl !

Désormais, avec l'introduction de verres sur pied, mieux adaptés à la dégustation, cette coutume tend à disparaître. Elle n'a jamais eu cours en Valais, où chacun avait son verre. Il se servait à partir de la channe ou directement au robinet du tonneau (la quillette). Autrefois, le gobelet était en bois ; on l'emportait à la vigne où les vignerons consommaient leur repas sur place, en général frugal. Le panier ne contenait que quelques pommes de terre, un peu de fromage d'alpage, des saucisses et du vin.

Source: Vins du Roussillon