Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

saint Émilion

Eau du moine Émilion
Paradoxe historique, l’origine de Saint-Émilion remonte à la naissance, il y a cinq mille ans, d’un port construit par des marins à 80 km de la mer. Au pied d’une source miraculeuse, ils érigèrent un menhir qui sous la forme d’une paume de main tournée vers le levant signifiait aux futurs bâtisseurs le lieu magique. Et c’est au VIIIe siècle que le moine Émilion, originaire de Bretagne, y aménagea un ermitage au profit des pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques-de-Compostelle. La légende nous rapporte que des mains de l’ermite surgissait une source favorable aux guérisons. L’eau miraculeuse faisait de ce lieu les prémisses d’une double vocation : d’abord le religieux et le spirituel dans la partie basse de la ville, et plus tard les fastes et les boutiques consacrés aux vins dans la partie haute de la ville.

La cathédrale monolithe
Sans doute la plus grande d’Europe, cette église monolithe est le résultat d’un travail titanesque. Venant des profondeurs de la terre, cette dévotion pieuse allait faire de Saint-Émilion le grand lieu de pèlerinage des vins. Dans le prolongement de l’édifice furent érigées les plus belles caves souterraines, et leur fréquentation supplanta celle des chapelles voisines.

La colline aux mille crus
L’étendue viticole de Saint-Émilion comprend l’ensemble du promontoire calcaire, où se côtoient près de 1000 domaines et châteaux. Toute la difficulté est de pouvoir se retrouver dans ce dédale de vins allant des plus communs (ceux que l’on boit le dimanche), jusqu’au plus huppés et donc les plus chers.

Le classement particulier des vins de Saint-Émilion
Un moyen de sélectionner les vins de Saint-Émilion est de les classer. À la différence du classement des vins de Bordeaux, le classement local a pour originalité d’être reconsidéré tous les 10 ans.
Le dernier en date, celui de 1996 compte, outre les deux premiers grands crus classe A (Ausone et Cheval Blanc), 11 premiers grands crus classe B et 55 grands crus classés.
L'association des propriétaires des grands crus classés de Saint-Émilion.
Ils sont 23 qui depuis 1985 vivent la renommée de Saint-Émilion et proposent des vins irréprochables en qualité. Ils représentent 300 hectares et produisent 1'200'000 bouteilles

Le roi Merlot
La caractéristique exceptionnelle des vins de Saint-Émilion par rapport aux grands vins de Bordeaux résulte de l’association des types de sols (cinq), des différentes topologies (plateau, côte, pied de côte et plaine) et des variations des écoulements d’eau. Ainsi maître Merlot sur son cep perché pourra au gré des années produire soit des vins aux couleurs vives et brillantes, ou des vins plus sombres et moelleux, voir plus souples et légers. Les vins de Saint-Émilion c’est une surprise permanente.

1990, la cuvée historique
Grâce à l’ensoleillement exceptionnel et au parfait drainage naturel du sous-sol, les grands crus ont atteint des sommets de qualité mais aussi de prix. À titre d’exemples, on citera le millésime 2000, devenu célèbre pour ses trois zéros (cote de 2007) : Le Château Cheval Blanc pour 786 €, Château Figeac 96 €, Château Angélus 170 €, Château Canon 41 €, Bel air 32,50 €, Magdeleine 53.60 €, Pavie 171, et pour comparaison, en dehors de Saint-Émilion, Château Mouton Rothschild à 490 € et Château Margaux pour 688 € !
Six communes de l’appellation Saint-Émilion portent le nom d’un saint. Saint-Christophe-des-Bardes, Saint-Étienne-de-Lisse, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent-des-Combes, Saint-Pey-d’Armens, Saint-Sulpice-de-Faleyrens.
Saint-Émilion au Patrimoine mondial de l’Unesco : C’est l’aboutissement de la renommée faisant de cette appellation la région viticole la plus visitée de France.

Source : SANTOVINO.com