Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

déguster

Autrefois on tastait, on goûtait le vin. On ne déguste pour apprécier les qualités d'un vin, d'un mets que depuis le début du XIXe siècle. Durant les dernières décennies, les techniques de la dégustation ont beaucoup évolué à l'instar de la qualité des vins.

Dégustations professionnelles

Il est courant pour les professionnels du vin de faire de longues dégustations où de nombreux échantillons sont goûtés et comparés.

Il faut bien sûr une certaine habitude, on pourrait même parler d'entraînement, pour donner un avis objectif sur le premier produit autant que sur le 53ème !

Après de nombreux vins dégustés, il est facile d'imaginer le dégustateur fatigué et moins concentré, cependant les premiers échantillons n'ont pas toujours eux non plus la meilleure place!

Bien entendu chaque professionnel essaye de gommer cette tendance, mais en dégustant un premier produit d'une longue série, on se sent parfois en manque de repères, de comparaisons. Même s'il faut juger le produit tel qu'il se présente, on est toujours en attente (à tord peut-être) du mieux qui va suivre.

La nature nous a doté de cinq sens, de facultés intellectuelles, de mémoire et d'affectif.
C'est pourquoi le goût s'apprend et s'éduque. Le goût évolue avec notre corps, avec notre esprit tout comme avec le temps et les modes.
Nous pouvons aimer le vin sans être un véritable connaisseur, nous pouvons le goûter sans formation préalable. Cette perception est immédiate et globale. Pourtant ce comportement ne nous donne pas la possibilité de traduire ni de communiquer la nature des sensations que nous éprouvons.
Nous apprécions naturellement le vin sans vraiment nous l'expliquer.

La connaissance du vin passe par le développement de notre activité sensorielle puis par la technique de la dégustation. Celle-ci nous permet de qualifier nos sensations et de parler simplement du vin dégusté.

Ne manquez pas cecôté comique de la dégustation (vidéo) au lien ci-dessous : La dégustation par Louis de Funès!