Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

bêta ionone

L'alpha ionone est le composant parfumé naturel de l'essence de violette.
Parmi les arômes et senteurs, les substances aux odeurs agréables (il faut bien sûr qu'après extraction elles soient diluées, sinon elles possèdent une odeur forte et désagréable), on trouve les composés aromatiques, aldéhydiques, cétoniques ou encore les composés isopréniques (dérivés oligomériques ou polymériques de l'isoprène : les mono-, les di-, les tri-, les tétra-... et les polyterpènes).
De nombreuses molécules naturelles possèdent des goûts ou des senteurs agréables et trouvent des applications en parfumerie ou dans l'industrie alimentaire. Parmi ces substances on trouve la ionone, l'eugénol, l'ocimène, le nérol, le géraniol, le myrcène, le citronellol, le limonène, le menthol, le thymol, le pinène, le camphre, la carvone, la vanilline, la jasmone, la coumarine, la quinoléine, le cinnamaldéhyde, la muscone, la civettone, l'ambre gris, l'estragole, l'anéthole, la vétivone.
L'a- et la b-ionone :
L'a-ionone et la b-ionone se trouvent dans l'essence de violette et peuvent être synthétisées à partir du citral et de l'acétone. L'a-ionone possède une odeur de violette alors que la b-ionone une odeur qui rappelle le cèdre et la framboise.