Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

Cavesa
Grand-Clos, J-M. Novelle
  • Image Grand-Clos, J-M. Novelle no.0

S'il y a bien une chose que l'on n'enlèvera pas à Jean-Michel Novelle, c'est bien son sens du vin. Et sa capacité à se remettre en question. Deux qualités qui sont l'apanage des grands vignerons dont nous aimons les vins, qu'ils viennent de Suisse, de France, d'Espagne, d'Italie ou d'ailleurs...

En effet, après s'être fait connaître dans les années 80-90 pour des vins somme toute puissants, issus de longues macérations (pour les rouges) et de très longs élevages sous bois - souvent neuf -, il a évolué ces dix dernières années vers un tout autre style, sans bois, sans "malo" pour les blancs (et parfois même les rouges !), tourné vers la gastronomie, éclatant, frais, vibrant.

Mais avant d'en arriver à cette forme de maturité, le chemin a été long. Rappelons en effet qu'avant de reprendre le domaine familial, Jean-Michel a été un brillant étudiant, qui aurait pu se destiner à une toute autre carrière, mais l'appel du vin a été plus fort. Il arrive donc en 1980 au domaine du Grand Clos et repense l'encépagement. Les vieilles vignes de gamay et pinot noir sont ainsi conservées, alors qu'une grande partie du chasselas est arrachée pour permettre la plantation de cépages souvent nouveaux et donc jamais explorés à Genève. L'histoire et le succès lui donneront raison.

Mais non content de dynamiser le Grand Clos et fort de son succès, il en profite à la même époque pour conseiller nombre de propriétés de par le monde et ce jusqu'au Chili. Mais le métier de consultant est épuisant. Et parfois frustrant. Ainsi, après fait plusieurs fois le tour du monde, il décide au milieu des années 2010 de "revenir à la maison" et de poser à nouveau ses valises. Le niveau de la cave familiale explose, de nouveaux vins font leur apparition. C'est l'effervescence au Grand Clos.

Les vins du domaine Grand-Clos, J-M. Novelle :

liste

18 articles