Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

Cavesa
  • Image Lionnet, Terre Brûlée no.0

Jusqu’au milieu des années 2000, on comptait deux domaines Lionnet sur la commune de Cornas : celui de Rochepertuis, appartenant à Jean Lionnet, qui n’existe désormais plus ; et celui prénommé « Terre Brûlée » (traduction de Cornas en celtes), dont il est question ici. La famille Lionnet est propriétaire de vignes depuis 1575. Les générations de viticulteurs et de vignerons s’y sont succédées, jusqu’à Pierre Lionnet. Mais ce dernier a connu malheureusement des problèmes de santé au début des années 2000 et s’est vu contraint de transmettre les rênes de son exploitation à sa fille Corinne et à son gendre Ludovic Izerable. Le couple est entré en scène avec le millésime 2001, en suivant ses conseils.

La reprise officielle et complète se fera avec le millésime 2003. On note qu’au fil des ans et sous la gouvernance de Pierre, le domaine a diminué de volume, délaissant les parcelles les plus coûteuses à travailler ou celles non retenues lors du découpage de l’AOC Cornas. Ainsi, si le grand-père possédait cinq hectares, au moment de l’arrivée de Ludovic et Corinne, la propriété n’en comptait plus que deux. Après le décès de Pierre Lionnet, ils bannissent l’usage des produits de synthèse. Au début, ils enherbent leurs vignes mais les rendements chutent sérieusement, voire excessivement pour certaines parcelles. Ainsi, petit à petit, ils vont se diriger vers une culture biologique moins « subie », intégrant un travail des sols qui permet à la vigne d’être plus équilibrée dans son cycle végétatif. Avec le millésime 2009, la décision est prise de recourir à une certification Ecocert, en accord avec l’esprit de transparence qui les anime.

Depuis la reprise, le domaine cultive, vinifie et assemble quatre quartiers : Combes (une très vieille vigne située à l’extrême sud de l’AOC, sur une topographie relativement plane, avec des sables granitiques complétés d’argile) ; Mazards (une vigne de 45 ans sise en contrebas de Chaillot) ; Pied la Vigne (ou Brugère, au nord-est de l’AOC, sur un terroir argilo-calcaire, avec des plants récents qui en côtoient d’autres de 50 à 70 ans) ; et Chaillot, au lieu-dit Le bois (sur un sol granitique décomposé de type gore). Dernièrement, un nouveau quartier est venu compléter l’assemblage : Saint-Pierre (un hectare de terres défrichées et récemment plantées, dont la moitié seulement va dans le Cornas pour le moment).

Les vinifications se veulent aussi traditionnelles que possible. Après un léger sulfitage sur raisins à leur arrivée au chai, les cuvaisons ont lieu en contenant de béton et se font en vendange strictement entière. Les fermentations se déroulent via levures indigènes et sans intrant. Les pigeages aux pieds sont faits deux fois par jour par Ludovic. Les fermentations malolactiques se font consécutivement, en cuve et donc en masse, avant que les vins soient entonnés en fûts et demi-muids de plusieurs vins. Au total, il s’écoule 18 mois entre les vendanges et la date de mise en bouteilles, réalisée sans collage ni filtration.

Les vins du domaine Lionnet, Terre Brûlée :

liste

4 articles