Free delivery from Fr. 300 of purchase or 18 bottles, otherwise Fr. 15

Vin de pays

Ce sont des vins de table personnalisés par une provenance géographique. Un vin de pays doit provenir exclusivement de la zone de production dont il porte le nom. Il répond à des conditions strictes de production fixées par décret, telles que rendement maximum, degré alcoolique minimum, encépagement et normes analytiques strictes. 

Il existe trois catégories de vins de pays : les vins de pays à dénomination départementale, les vins de pays à dénomination de petite zone, les vins de pays à dénomination régionale ou de grande zone. 

Ces vins sont soumis à une procédure d’agrément spécifique associant contrôle analytique et organoleptique. Ils sont officiellement agréés par l’ONIVINS. 

• L’historique des vins de pays 

• Les règlements 

• Les zones de production 

• L’encépagement 

• Le rendement 

• Les normes analytiques 

• Quelques chiffres. 

L’historique des vins de pays 

C’est en 1964 que la notion de vin de canton est précisément et réglementairement définie, en référence à une zone administrative de production (le canton) et à des critères de qualité particuliers (encépagement, degré naturel d’alcool minimum) afin de bénéficier, dans un contexte de surproduction structurelle, de mesures privilégiées dans l’organisation nationale du marché du vin. L’objectif était de favoriser la production de vin consommable en l’état, c’est-à-dire pouvant s’affranchir des opérations de coupage.

Un décret de 1968 transforme ces vins de canton en vins de pays en distinguant d’une part des vins de pays de département, d’autre part des vins de pays de zone. La zone géographique correspond à une unité possédant un ensemble de caractéristiques pédoclimatiques, voire historiques homogènes, et peut donc se trouver plus grande ou plus petite qu’un département. Le zonage, sauf cas particulier, s’appuie toutefois sur une unité administrative (commune, canton, département) et non sur un découpage à la parcelle comme l’AOC.

Un décret spécifique général précise les règles de production et les conditions d’agrément relatives aux vins de pays de département. Chaque vin de pays de zone est défini en outre, par un décret propre qui avec la zone de production, peut définir des conditions de production plus restrictives que celles du vin de pays de département.

Dès 1970, l’organisation commune du marché du vin confirmée en cela par le R. 1493/99, a pris en compte les particularités des vins de pays qui deviennent des « vins de table à indication géographique ». Les vins de pays bénéficient par rapport aux vins de table, de possibilités intéressantes de personnalisation. En effet, outre l’indication géographique de la zone de production, leur étiquetage autorise des mentions valorisantes que n’ont pas les vins de table : référence à l’exploitation, cépages, millésime, mentions traditionnelles...

Le décret général fixant les conditions de production des vins de pays de département a été révisé et actualisé plusieurs fois ; en particulier, le décret 2000-848 du 1er/ 09/2000 s’est substitué à l’ancien décret 79-756 du 04.09.79 en l’adaptant et le complétant.

Les vins de pays français ont leur équivalent dans les principaux pays viticoles d'Europe : « indicazione geografica tipica » (IGT) en Italie, « Landwein » en Allemagne, « vinos de la tierra » en Espagne et le « vinho de mesa regional » au Portugal.Le vin du pays, en revanche, est celui que l'on boit dans sa région de production.