Stabilisation par le froid (du champagne)

Terme précédent : Stabilisation
Terme suivant : Stabilisation tartrique


Cette ultime opération qui clôture la première étape de vinification vise à refroidir les cuvées venant d'être assemblées, pour obtenir la limpidité et la stabilité parfaite du futur vin. La qualité d'une stabilisation des précipitations tartriques revêt une importance particulière pour l'élaboration du vin effervescent de Champagne. L'élévation du degré alcoolique au cours de la prise de mousse diminue en effet la solubilité du bitartrate de potassium et favorise les précipitations en bouteille. Ces dernières, si elles sont importantes, forment de véritables plaques qui gênent ultérieurement le "remuage", et peuvent provoquer des pertes importantes lors du "dégorgement" en favorisant un dégazage excessif. Enfin, chaque fois que la température descend en dessous d'un seuil appelé "température de cristallisation spontanée" (entre - 3 et - 5° C.), ce qui peut arriver en cas de transport par grands froids ou de séjour prolongé dans un réfrigérateur, le vin subit des chocs thermiques qui provoquent des cristaux naturels, mais indésirables. Pour obtenir une bonne stabilité du vin et prévenir ces risques, on procède à différents types de stabilisation:

1) La stabilisation prolongée du vin à une température voisine du point de congélation. Elle doit s'effectuer sur un vin clarifié et amélioré par un ensemencement en cristaux de tartre finement broyés, qui jouent un rôle d'accélérateur dans le processus de cristallisation. Elle se déroule en quatre phases: Il s'agit d'abord d'abaisser la température du vin au niveau de son point de congélation, grâce à une réfrigération et un échangeur de température. On conserve ensuite le vin à basse température, en cuves isothermes, durant six à huit jours. Puis, on opère au niveau de la sortie des cuves une filtration, à une température minimum, afin d'éviter une nouvelle dissolution des cristaux de bitartrate de potassium. Après cette filtration, on procède au réchauffement du vin stabilisé grâce au passage dans l'échangeur de température d'un nouveau vin à traiter. Il y a alors échange calories-frigories entre les deux vins.

2) La stabilisation par contact. Rapide, elle conjugue l'action du froid et des germes cristallins, en maintenant le contact "tartre-vin" pendant une à quatre heures avec agitation constante. Elle ne fait appel à aucune température négative.

3) La stabilisation en continu provoquée par le froid et le contact des germes cristallins et réalisée dans des appareils fonctionnant en continu. Le vin placé dans une cuve de stabilisation est porté au voisinage de son point de congélation et subit une agitation continue et un contact avec ses propres cristaux de bitartrate de potassium pendant une dizaine de minutes. Il est alors filtré et envoyé sur l'échangeur de température. Dans certains appareils, si le vin est porté en dessous de son point de congélation, la glace accélère le processus de cristallisation.

Si chacun des procédés que nous venons de présenter donne des résultats satisfaisants, le Chef de cave doit toujours s'assurer que le vin soit bien clarifié et le froid maîtrisé aux températures voulues et en temps nécessaire. Les résultats obtenus sont à contrôler pour éviter toutes altérations comme oxydation, dégazage ou précipitations de matières colorantes. La fermentation naturelle a transformé en alcool les sucres du jus de raisin. Le moût de chaque cépage et cru ainsi transformé en vin a été clarifié et soutiré et se présente, après trois mois, sous une belle couleur or. Après assemblage de ces vins, la cuvée est prête à vivre une nouvelle étape qui se réalisera dans l'espace le plus approprié pour son plein épanouissement, la bouteille ou le magnum.

Le plus grand choix
Le plus grand choix

Nos 1500 références ont toutes été sélectionnées par notre comité de dégustation.

Emballage soigné & livraison rapide
Emballage soigné & livraison rapide

Votre satisfaction est notre priorité jusqu’à la livraison finale

École du vin
École du vin

Des dégustations et des conseils pour vous accompagner toujours plus loin

Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

La sécurité des paiements est assurée par Swissbank avec des protocoles SSL