Kostenlose Lieferung ab einem Einkauf von Fr. 300 oder 18 Flaschen, sonst Fr. 15

Cavesa le CAVE, le club des amateurs de vins exquis

Roches Neuves, la galaxie Germain tutoie les étoiles !

22 janvier 2023

Roches Neuves, la galaxie Germain tutoie les étoiles !

Bien qu’ayant baigné dans le vin depuis toujours (il représente la sixième génération de viticulteurs de sa famille), Thierry Germain ne s’est pas senti vigneron immédiatement. Mais il a fait de son cœur et de son envie une force pour apprendre son métier et devenir ce qu’il n’était encore pas.

Il débarque dans la Loire au début des années 90. A l’époque, l’état français finance des propriétés viticoles et son père lui propose alors de s’y installer. Il reprend donc en 1992 le domaine des Roches Neuves, auparavant exploité par Denis Duveau. La propriété compte à cette époque 13 hectares de vignes, auxquels se rajouteront 6 hectares en 1996. Son parcours va être alors jalonné de rencontres marquantes avec des personnages forts du monde du vin, parmi lesquels Charly Foucault (son deuxième père), Gérard Gauby (son modèle de vigneron) et François Bouchet, aujourd’hui disparu. Ce dernier lui mettra le pied à l’étrier de la biodynamie, faisant alors de Thierry son dernier élève. Aujourd'hui Thierry travaille avec son fils, Louis, et sa fille Jeanne, cette dernière s'étant spécialisée dans la traction animale. À ce sujet, elle signe également ses propres vins que nous allons bientôt recevoir, nous en reparlerons.

L’intégralité du domaine des Roches Neuves passe en culture biologique en 1999 et la biodynamie démarre en 2000. Le domaine - et l’homme - continuent à beaucoup évoluer et c'est en 2012 que la synergie prend une nouvelle tournure, lorsque Thierry rachète la propriété à l’Union Française de Gestion. Un an plus tard, avec l’acquisition de nouvelles parcelles de très grande qualité (Clos de l'Echelier ou Clos Romans), la propriété compte enfin une trentaine d'hectares. Le domaine est "adulte".

Il devient alors l'une des références du grand vin de Loire et même du grand vin français : les derniers millésimes sont en effet consacrés par la critique mondiale et les amateurs les plus pointus s'arrachent les meilleures cuvées. D'ailleurs, mêmes ses crus les plus "simples" vibrent et émeuvent...