Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

Cavesa

Domaine Saint-Amant, la fraîcheur du point culminant rhodanien !

12 juin 2022

Domaine Saint-Amant, la fraîcheur du point culminant rhodanien !

Le domaine Saint-Amant est situé au coeur du massif des Dentelles de Montmirail, à 600 mètres d’altitude, sur le flanc sud-est de la crête de Saint-Amand, qui en est le point culminant, au dessus du petit village de Suzette. Spectaculaire massif montagneux entouré de célèbres vignobles (Beaumes-de-Venise, Gigondas, Vacqueyras), les Dentelles de Montmirail sont classées grand site de France, un magnifique lieu pour l'amateur de randonnée et d'escalade. Le domaine ici présenté est composé d’une vingtaine de parcelles dispersées sur le flanc sud et sud-est de Saint-Amant, sur 13 ha de vignes, dans une région très complexe au niveau pédologique. Il est aujourd’hui tenu par Camille Nosworthy, fille de feu Jacques Wallut, le fondateur. Cette dernière est même rejointe ces derniers mois par sa fille Eloïse.

À Saint-Amant, on admire tous les jours l’environnement exceptionnel dans lequel on oeuvre depuis plus de 25 ans : Suzette est sis dans un écrin de verdure, inscrit au coeur des Dentelles. Le vignoble du domaine n’est pas d’un seul tenant mais toutes les vignes sont situées entre 400 et 600 mètres. Elles sont dispersées en petites terrasses ou restanques, bordées de talus où poussent genêts, amandiers, cistes, thyms et romarins, et entourées de bois de chênes verts, chênes blancs, fruitiers, pins.

Le domaine n'a jamais utilisé d’insecticides, il ne recourt plus au désherbant depuis de nombreuses années et se satisfait uniquement aujourd'hui de soufre et de cuivre, pour lutter contre les maladies que sont l’oidium et le mildiou. Une démarche de certification en culture biologique est même en cours. Mais à Saint-Amant, on a de la chance : de par son emplacement exceptionnel et haut-perché, le domaine est à l’écart de la plaine et le mistral lui est plutôt favorable, il souffle après les pluies, sèche et chasse les champignons friands d’humidité. L'équipe en place pratique une culture respectueuse et sur mesure, en fonction des besoins de chaque parcelle, de ses caractéristiques et des cépages qui y sont plantés. Ses membres sont aidés par le tracteur en partie, mais 4/5 du temps passé dans les vignes est destiné au travail manuel : taille, palissage, épamprage, binage, plantation des manquants… et enfin la vendange. 

En cave, Camille Nosworthy prend le temps : les raisins ne sont pas tous mûrs en même temps. Les levures sont indigènes et les températures sont contrôlées pour des fermentations qui ne sont ni stressées, ni stimulées. Les pressurages des blancs sont longs, à petite pression et en petits volumes. Le froid de l’hiver permet aux vins de se déposer et de se filtrer naturellement. La cave, construite en 1995, est enterrée et climatisée. Elle donne naissance à des vins qui nous ont enthousiasmés par leur caractère nord rhodanien alors que l'on se situe bien dans la partie méridionale de la vallée, mais l'altitude et les sols n'y sont pas pour rien, les expositions et la richesse de l'environnement aussi ! Une vraie découverte.