Livraison offerte dès Fr. 300 d'achat ou 18 bouteilles, sinon Fr. 15

Dominio de Anza : Diego Magaña, nouvelle superstar du Bierzo !

10 mars 2024

Dominio de Anza : Diego Magaña, nouvelle superstar du Bierzo !

En quelques millésimes à peine, Diego Magaña est devenu une superstar du vin hispanique. Nous vous expliquons pourquoi, avant de vous donner accès à ses grands Bierzo de vigneron-esthète...

Originaire de Navarre, il est le fils du pionnier Juan Magaña du domaine emblématique Viña Magaña. Bien qu'il soit toujours aux rênes du domaine familial, ses projets personnels dans le Bierzo et la Rioja Alavesa comptent parmi les plus belles interprétations de ces deux fantastiques appellations. 

C’est au cours d’un voyage de promotion aux États-Unis que Diego Magaña rencontre le célèbre Raúl Pérez, qui le convainc d’élaborer un cru dans le Bierzo en lui prêtant ses propres installations. Pris au jeu du vin et des paysages, amoureux des couchers du soleil castillans et des vignes, il décide en 2014 d’élaborer ses premières cuvées. Dominio de Anza est donc le nom de sa propriété dans le Bierzo. Ses vins sont produits dans un coin de la bodega de son ami Raúl, à Valtuille de Abajo. Avant de goûter sa production, nous n’avions jamais dégusté de Bierzo aussi profonds, stylés et allant aussi loin dans l’expression de l’origine ! Il faut dire que durant son parcours, il a acquis une expérience solide auprès des plus grands à Bordeaux (Vieux Château Certan), en Bourgogne, en Argentine et au Chili.

Diego Magaña récolte des fruits impeccables sur de très vieilles vignes (80 à 100 ans en général) et les laisse parler de leur propre voix, grâce à un contrôle minutieux sur une minuscule surface (à peine 3 à 4 hectares au total, répartis sur une poignée de parcelles). Dans le cru Rapolao par exemple, il vendange moins d'un hectare de vignes en plusieurs passages, puis déclasse la moitié de la récolte. Typique des vieilles vignes locales, la mencía prédomine, complétée par le bastardo (trousseau) et la garnacha tintorera (alicante bouchet), avec quelques plants de doña blanca. Pour les vinifications, il fermente ses raisins via les levures naturelles dans des cuves en bois, avec un degré plus ou moins important de grappes entières. Les vins sont élevés en grands foudres et en fûts de 225 à 500 litres.

Son premier rouge, Selección de Parcelas, exprime la spécificité du quart nord-ouest du Bierzo, combinant les sols d'ardoise et de granite de haute altitude de Los Rosales à Otero, l'argile sableuse d'El Val à Valtuille de Abajo ; et l'argile rocheuse riche en fer du célèbre El Rapolao, également situé à Valtuille. Son vin le plus ambitieux est sans aucun doute l'interprétation d'un seul vignoble, El Rapolao, qui s'est vite fait connaître comme l'un des meilleurs et des plus mémorables terroirs du Bierzo (le cru est travaillé par d'autres sommités telles que Raúl Pérez, César Marquez, Gerardo Michelini et le français Antoine Graillot). On peut le dire, la trajectoire a été ascendante et le succès est désormais mondial : aujourd’hui, Diego choisit donc ses importateurs et nous avons la chance d’en faire partie !